Stefan Wul

Écrivain de SF français(27 mars 1922 – 26 novembre 2003)

Né Pierre Pairault, il devient chirurgien dentiste, avant de se mettre parallèlement à l’écriture sous le pseudonyme de Stefan Wul ( référence à un ingénieur atomiste ). Il commence par faire quelques essais dans le genre policier, avant de se tourner vers la science-fiction, qui deviendra son domaine de prédilection. Il publiera 11 romans entre 1956 et 1959, dans la collection Anticipation des éditions Fleuve noir, ainsi que deux romans en 1977  dans la collection Présence du futur aux éditions Denoël.

Il publiera également des nouvelles dans différentes revues : 
Le Bruit (1957), in Fiction no 43
Échec au plan 3 (1958), in Satellite no 1
Expertise (1958), in Fiction 54
Il suffit d’un rien (1958), in Satellite no 5
Jeux de vestales (1960), in Fiction spécial no 2
Gwendoline (1961), in Fiction no 87
Droit de réponse (1974), in Les nouvelles littéraires, no 2427
L’Archange (1982), in Stefan Wul, Odyssée sous contrôle, Denoël, Coll. Présence du futur, no 542, 1993
Le Loup botté (1995), in Stefan Wul, Œuvres complètes – 1, Lefrancq, 1996 Déchéance (2000), in Phenix no 50.
Stefan Wul est donc un des incontournables de la science-fiction française, avec cette patte particulière qui fait qu’on sait à peu près d’où on part, mais on ne sait jamais jusqu’où il va nous amener. Son écriture est très inventive et il y en a vraiment pour tous les goûts. Que l’on aime les intrigues politiques ( Piège sur Zarkass ), l’aventure et l’exploration de planètes inconnues ( L’orphelin de Perdide ou Rayon pour Sidar ), la réflexion sur la société et ses dérives ( Oms en série ) ou encore des paysages terrestres dystopiques ( Niourk ).

Deux de ses œuvres ont été adaptées en long métrage d’animation : 

Oms en série a été adapté par René Laloux en 1973 pour donner La planète sauvage
L’orphelin de Perdide, adapté en 1981 encore une fois par René Laloux et Moebius aux dessins a donné Les Maîtres du temps

Ces deux adaptations sont vraiment très très bonnes et je vous les conseille vivement. René Laloux a parfaitement su adapter l’univers de Stefan Wul, parfois en changeant quelques détails ou même certaines clefs de l’intrigue. 

Certains romans ont récemment été adaptés en bandes-dessinées :

Niourk ( édité chez Ankama )

Oms en série ( édité chez Ankama )

La peur géante ( édité chez Ankama )

Piège sur Zarkass ( édité chez Ankama )

Rayon pour Sidar ( édité chez Ankama )

Le Temple du passé ( édité chez Ankama )

Retour à zéro ( édité chez Ankama )

A noter que La mort vivante et Odyssée sous contrôle ont aussi été annoncé par Ankama. Pour conclure, donc, je vous conseille vivement cet auteur, qui est l’un de mes préférés. Je pense qu’il vaut mieux commencer par Niourk ou Oms en série, et terminer par La mort vivante. Je n’ai pas encore eu le plaisir de lire les bandes dessinées, mais elles me font de l’œil ^^.Et bien sûr, foncez sur les deux adaptation de René Laloux, qui sont un vrai régal.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :