J’ai un dinosaure dans ma tête

Dans ma tête, il y a une jungle, et dans cette jungle, il y a des dinosaures !
Patauds ou fonceurs, paresseux ou trop pressés, timides ou agressifs…
Ils sont tous différents, mais ont tous un point commun : je dois apprendre à les  apprivoiser.
Un livre personnalisable pour apprendre en douceur comment reconnaître ses défauts et les améliorer.

*Actuellement en précommande – livraisons prévues début novembre*

couverturedfds-1

J’ai un dinosaure dans ma tête

Un livre dédicacé au nom de votre choix pensez à le notifier lors de la commande ou envoyez moi un mail pour toute demande spéciales (anniversaire, etc…) Frais de port compris, livraison par la poste.

15,00 €

Ce livre se situe dans la même lignée que « J’ai un dragon dans mon ventre » : conçu pour être un outil de communication entre enfant et parent, il est là pour amener des concept abstraits de façon ludique.

Comment aborder l’obstination

Ainsi, chaque dinosaure représentera un trait de caractère, une manie ou un défaut que l’on souhaite aborder avec l’enfant. Ne pas prêter ses affaires, tout remettre à demain, être souvent dans la lune, être très timide…

Le but n’est évidemment PAS de faire un listing des défauts de son enfant (et par ailleurs, je ne voudrais accuser personne, mais les chiens ne font pas des chats…), mais en présentant ainsi les choses, on peut arriver à prendre le recul nécessaire à la réflexion et à l’amélioration de soi. Et bien sûr, ces dinos ne sont pas réservé qu’aux enfants. Cela sera également pour lui une façon de vous expliquer ce que lui trouve comme défaut chez vous. Ainsi certaines incompréhensions pourront être clarifiée.

Comme avec les dragons des émotions, ici les propos sont nuancés :

Le livre propose une galerie variée de dinosaures sur lesquels on peut réfléchir :

Mais il propose aussi des pages personnalisables afin d’y apporter des nouveaux « spécimens » :

Ces pages vous permettront de dialoguer de façon ludique sur des point spécifiques à votre enfant. Rappelez-vous qu’avec de la bienveillance, tout peut-être dédramatisé et expliqué en douceur.

Ah, et bien sûr, j’ai prévu quelques modèles à décalquer si jamais votre enfant en a besoin pour faire ses propres dinos :

Et voilà, une fois votre nouvel outil de communication en main, c’est à vous de vous l’approprier, de le faire vivre (n’hésitez pas à imiter les dinosaures, ça fait toujours son effet) et d’accompagner votre enfant vers l’amélioration de ses défauts (et des vôtres aussi ^^ )

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :